Elle me rappelle des souvenirs multicolores des joies et des tristesses aussi...
C'est pas juste....
C'est toujours le petit qui si colle....
Aller on joue à cache cache....
La petite histoire :

153732659_10215171540481957_4889233150019967879_n

Ce jeu existe depuis des siècles. Même dans les écrits de Shakespeare, nous voyons des références au jeu de cache-cache d’un enfant. Il y a des traces de ce jeu depuis 200 ans avant notre ère. Des preuves écrites de cache-cache remontent au 2ème siècle avant notre ère : Julius Pollux, un érudit grec, a décrit un jeu appelé Apodidraskinda.
Cependant, il est probable que les gens se soient cachés bien avant. Des variations de cache-cache sont jouées dans différentes cultures à travers le monde. Certains psychologues ont suggéré que ce jeu découle du jeu de “coucou / caché” que les mères jouent avec leurs enfants. La dissimulation était également une compétence de survie nécessaire dans les premières sociétés, par exemple, pour réussir à chasser, donc elle était probablement jouée par de jeunes enfants pour leur enseigner des compétences.
On peut donc raisonnablement affirmer que le jeu de cache-cache est aussi vieux que la survie elle-même, car il alimente les notions et les rôles mêmes de prédateur et de proie, tout en donnant au chercheur le frisson de la chasse et aux joueurs cachés le frisson de réussir à échapper à un prédateur.
Tous les enfants adorent se cacher et jouer à cache cache !! Mais en tant qu’adulte, il faut toujours faire un cache cache sous surveillance (indispensable pour les petits) dans le cas où un enfant voudrait se cacher dans un lieu pas vraiment adapté (un frigo, un coffre dans lequel il peut rester coincé) : discutez-en avec eux au préalable, c’est important !!